• Sacré Cœur 3, villa N¨10454,Dakar Sénégal
  • (+221) 33 822 46 49
  • jed@jed.sn
In blog,Blog_post

Revue annuelle du Plan d’actions stratégique 2020/2025 de JED au CIFOP.

 

Revue annuelle du Plan d’actions stratégique 2020/2025 de JED au CIFOP. De bons résultats malgré le covid19.

L’ONG Jeunesse et Développement, émanation du mouvement des Éclaireuses et Éclaireurs du Sénégal a entamé ce samedi 26 septembre, et ce jusqu’à lundi sa revue annuelle du Plan d’actions Stratégique, sa feuille de route sur les 6 ans. Un bilan sous forme de présentation par différents supports, de toutes les activités en cours. L’exercice a réuni l’équipe nationale des EEDS, la direction exécutive, la Mec FONESS, les responsables de projets sous la présence des autorités administratives et politiques. Ces dernières ont salué le partenariat stratégique avec l’ONG qui selon le représentant du préfet d’arrondissement comble l’absence de politique publique face à l’écrasante demande sociale.

Pour le maire de Mboro, JED, comme à son habitude, a apporté son aide et encadrement dans la lutte contre le covid 19 dans tout le département de Tivaouane. Justement, l’apparition de la pandémie à bouleversé tous les plans. L’ONG JED a dû s’adapter au nouveau contexte en réagissant rapidement, par des actions de sensibilisation, de prévention et de soutien aux personnes vulnérables, à la progression de la maladie.

Qu’à cela ne tienne, malgré le ralentissement des activités, les projets mis en œuvre ont enregistré des taux de réussite satisfaisants. Un succès d’étape, confirmé par le rapport de capitalisation présenté par le Commissaire général des EEDS. Moussa Mbaye a qualifié d’approche gagnante, la politique de développement mis en œuvre par JED et adossée aux valeurs du scoutisme. Un modèle qui doit être systématisé et démultiplié comme en attestent les résultats dans le domaine de la protection de l’enfance. Le contenu et l’architecture qui caractérisent les projets de l’organisation doivent d’ailleurs constituer un levier d’intégration des nouveaux venus, a plaidé, ibrahima Guéye, le directeur exécutif.

La première journée de revue a été marquée par une minute de silence et de prières en la mémoire des victimes du naufrage du bateau “Le Joola”.

 

 

Défiler vers le haut