Le projet « Seconde chance », une passerelle vers l’emploi des jeunes diplômés.

Dans un pays comme le Sénégal où l’emploi salarié est rare et souvent précaire, la trouvaille de l’ong des Eclaireuses et Eclaireuses représente un ballon d’oxygène pour les jeunes qui, même diplômés, se heurtent au plafond de l’employabilité. Les chefs d’entreprises jugeant faible voire inexistante leur compétence pratique. C’est pourquoi, Jeunesse et Développement qui capitalise plus de 20 ans d’expérience en offre de services pour l’inclusion sociale, la formation et l’insertion a lancé un nouveau programme dénommé « Seconde chance » qui se fixe l’objectif d’offrir à 100 jeunes diplômés chômeurs de l’enseignement supérieur et des instituts de formation un encadrement à la carte. Lancé en octobre 2020, le projet d’une durée de 1 an qui se déroule dans la capitale sénégalaise et les régions de Thiès et Diourbel a largement atteint ses objectifs :
Parmi ces champions, c’est-à-dire les heureux bénéficiaires, 62 ont créé leur propre entreprise et 28 ont obtenu leur NINEA et registre de commerce. 35 autres neo-entrepreneurs ont déposé un business plan en attente de financement alors que 16 autres champions ont trouvé soit un emploi, soit un stage. Pendant ce temps, un groupe de 15 jeunes suivait une formation en conduite d’élevage au sein de la filière aviculture du CIFOP, le Centre international de Formation pratique de Mboro, en partenariat avec le 3FPT, l’organisme public dédié à la formation professionnelle. Une seconde cohorte de 13 personnes vouée aux métiers du numérique recevait à Dakar une formation en cloud computing grâce aux partenaires AWS/EDC.
La stratégie de JED consistait, outre le partage de savoir-faire technique, à former ces jeunes en leadership, en entrepreneuriat et en renforcement de leur aptitude au travail pour leur permettre d’être compétitifs dans le marché du travail. Et pour couronner le tout, Jed a octroyé à 35 jeunes diplômés des financements à hauteur de 200 mille francs Cfa pour réaliser le rêve d’une vie.
Le projet est déroulé en partenariat avec EDC et le financement de Mastercard Foundation.

EnglishFrenchLuxembourgish