L’organisation des Éclaireuses et Éclaireurs du Sénégal s’est vite adaptée à l’urgence sanitaire mondiale qui a mis à l’arrêt tous les secteurs de la vie humaine . Avant même l’instauration le 23 mars dernier de l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu, ONG JED

a pris la décision de se lancer dans la sensibilisation contre le coronavirus. Et de façon concrète : sa première action a été d’offrir des kits d’hygiène à plus de cinquante daaras de Mboro

et à vingt autres à Matam. Ainsi plusieurs spots, sketchs et diverses autres créations numériques ont vulgarisé les gestes barrières face à la propagation d’un virus très contagieux. De même, des équipes de terrain ont investi villes et villages polarisés par les différents projets. Au même moment, les ateliers couture du CICM confectionnaient plus de mille masques de protection gracieusement offerts à la commune ainsi que 180 bouteilles de savon liquide estampillées Jappo.

C’est donc dans la continuité de ses actions et en réponse à l’appel à l’effort de guerre contre le covid 19 du Président de la République que JED épaulée par l’Association des Guides et Scouts du Luxembourg et et le PADEM a offert plusieurs tonnes de denrées alimentaires et des produits d’hygiène à 859 familles vulnérables et des jeunes vivant avec un handicap. Des bonnes actions saluées par le sous-préfet de l’arrondissement de Méouane qui visitait le site de stockage des vivres. Le maire de Mboro

a lui-aussi décerné un satisfécit à l’ONG qui selon lui comble le vide en services sociaux dans les collectivités territoriales. Moussa Ndiaye cite l’exemple des formations ciblées en faveur des enfants laissés pour compte du système éducatif traditionnel ou de jeunes marginalisés qui ont désormais accès à une formation spécifique à travers de nombreux projets. Un grand soulagement pour les bénéficiaires qui avec leurs rations de riz, d’huile, de sucre et savon vont pouvoir mieux supporter les restrictions du confinement alors que débute le Ramadan.

Ces actions serons suivies par d’autres soutiens au bénéfice de familles nécessiteuses et des daaras dont la vulnérabilité a été accrue par les mesures d’exception comme le couvre-feu et le confinement qui rendent impossible leur survie sans aide humanitaire. Dans le même sillage, il est prévu des activités génératrices de revenus qui permettront d’être plus resilient à cette crise sans précédent qui a poussé l’ONG JED à adapter ses objectifs stratégiques et ses activités pour parer à l’urgence.

Tous ses projets déroulés ont intégré des axes de prévention et d’aide aux catégories les plus exposées. Il est à remarquer dans cette mobilisation, l’implication des différents districts scouts au sein des comités locaux de lutte contre l’épiderme de covid 19.

Aucun pays de la planète n’est épargné par la pandémie. Les économies s’effrondrent et les services sont à l’arrêt sauf la santé et l’alimentation. Le Sénégal a déjà perdu la moitié de son taux de croissance attendu à 6,8% pour 2020 et compte sur le soutien des bailleurs de fonds pour faire face aux besoins alimentaires et prophylaxiques de la population.

EnglishFrenchLuxembourgish