P.A.M.A

Promotion de l’Apiculture Moderne et de l’Agro-écologie

Le plateau de Thiès est une zone où, avant la sécheresse des années 60, l’eau coulait en permanence et s’y pratiquaient diverses activités agricoles et de cueillettes. Aujourd’hui, l’environnement de cet écosystème est visiblement affecté par une forte dégradation due essentiellement à divers facteurs : la sécheresse, les défrichements agricoles, le pâturage, les coupes clandestines et les passages répétés des feux de brousse.

Considérée comme une zone naturelle de production agricole, le plateau de Thiès fournit à travers sa frange côtière (les Niayes) l’essentiel de la production horticole du Sénégal et participe à l’approvisionnent de la plupart des capitales de la sous-région. Cependant le type d’agriculture pratiqué dans la zone est trop dépendant des intrants chimiques, ce qui occasionne beaucoup de problèmes : dégradation et abandon des terres cultivables, baisse de la qualité des produits et des rendements agricoles, pollution de l’environnement, effets néfastes sur la santé   des producteurs, des consommateurs et des populations environnantes.

 Il découle ainsi de cette situation un certain nombre de problèmes qui influencent directement la qualité de vie des populations : assèchement des cours d’eau et abaissement de la nappe souterraine, affectant ainsi la production agricole et les autres activités économiques. Cela se traduit par un abandon progressif de l’activité agricole, une baisse drastique des revenues des familles, un accroissement du chômage et de l’exode rural.

En outre, après plusieurs années de recherche action sur les pratiques agricoles dans la zone, il est ressorti la nécessité d’améliorer les pratiques et les orientations en matière d’agriculture pour une meilleure articulation entre la gestion durable des ressources, la dimension écologique de l’activité ; la qualité des productions et la qualité de vie des populations.

^

Description du projet et des actions

L’action proposée consiste à promouvoir les pratiques agroécologiques et la pratique de l’apiculture moderne dans les villages d’intervention pour permettre de profiter durablement des ressources naturelles sans porter atteinte à leur environnement.

Pour se faire, le projet va axer ses interventions sur :

  • La sensibilisation et la conscientisation des populations afin d’adopter les bonnes pratiques pour la sauvegarde de l’environnement.
  • La formation des groupes cibles aux techniques d’apiculture moderne.
  • L’organisation des groupes cibles en groupements de production apicoles.
  • L’équipement des groupements constitués en matériels et équipements d’exploitation et de production apicoles
  • Le renforcement des capacités en techniques apicoles, en bonne gouvernance et en gestion financière des membres des organisations.
  • La formation et l’encadrement de jeunes aux techniques de production agroécologiques
  • Le suivi technique de l’ensemble des activités du projet.

Date de début

Janvier 2017

 

Zone d’intervention :

Plateau de Thiès (Courant une partie des régions de Thiès, Diourbel et Lougua)

Bénéficiaires :

Directs : Ils sont constitués par les populations rurales aux revenus faibles dans les zones d’intervention : anciens apiculteurs, agriculteurs (hommes, femmes et jeunes), mais également des jeunes et adultes du plateau de Thiès désireux de suivre une formation en Agroécologie.

Indirects : Ils sont formés par les familles des bénéficiaires et leurs membres, mais également les organisations de la société civile, les services techniques et les autorités locales dans le plateau e Thiès.

Réalisations majeures :

R1 : Les agriculteurs renforcés sur les techniques modernes de production de l’apiculture pratiquent l’activité dans les zones d’intervention : 2125 Apiculteurs touchés depuis de début du projet. 

R2 : L’ensemble des apiculteurs formés sont encadrés dans des groupements de production et sont dotés d’équipement de production : 2000 tenues apicoles distribuées, 1238 Ruches installées, des lots de petits équipement d’exploitation et de production sont mis à leur disposition.

R3 : Du miel de qualité est disponible dans les zones d’intervention : 5971 Kg de miel sont produits et vendus entre 2017 et 2019.

R4 : Le potentiel végétal et mellifère de la zone d’intervention est renforcé par les activités de reboisement : 50 000 Plants reboisés entre 2017 et 2019

R5 : 500 familles bénéficiaires de foyers améliorés ont réduit de 50% leur utilisation de bois de chauffe : 500 Foyers améliorés mis à disposition

R6 : L’expertise technique en matière d’agroécologie est renforcée dans la zone par la formation et le renforcement de capacité des acteurs en agroécologie : 17 jeunes ont suivi une formation diplômante au CIFOP et 20 moniteurs endogènes sont capacités aux pratiques agroécologiques 

EnglishFrenchLuxembourgish