woomal Elegu Ndawyi

Promouvoir le bien etre des ados et jeunes

Mobiliser des ressources domestiques en faveur des Droits et Santé Sexuels et Reproductifs (DSSR) des adolescent.e.s et des jeunes.

Objectif du projet :

Contribuer à l’augmentation de l’accès des adolescent.e.s et des jeunes aux services de DSSR et particulièrement de planification familiale (PF) au Sénégal ;

Objectif spécifique :

Mobiliser des ressources domestiques du secteur privé et des collectivités territoriales pour accroître l’accès des adolescent.e.s et des jeunes à la santé de la reproduction (SRAJ) et à la PF grâce à la force mobilisatrice d’une société civile structurée et coordonnée.

  Acteurs impliqués :

L’Etat (Ministère de la santé et de l’action sociale, Ministère de la jeunesse, Ministère de l’Education, Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants, Ministère des mines et de la géologie, Ministère du pétrole et des énergies), les Collectivités territoriales des zones d’intervention du projet, l’Union des associations des Élus locaux (UAEL), le secteur privé (la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal _ CNES , le Conseil National du patronat du Sénégal _ CNP , le Mouvement des Entreprises du Sénégal _ MDES , l’Initiative RSE Sénégal, la Chambre des mines, les entreprises des zones d’intervention, association de compagnies d’assurance si existe), les OSC actives sur la SR/PF, l’Alliance Droits et Santé, Equipop, les Partenaires techniques et financiers (PTF) sur la SR/PF et les communautés locales.

Stratégies pour atteindre cet objectif :

Pour atteindre cet objectif, le consortium du Sénégal compte sur un partenariat multisectoriel impliquant l’État, les collectivités locales, le secteur privé, les organisations de la société civile (OSC) et les communautés. L’idée est de partir des besoins des communautés locales en SRAJ et en PF, de prioriser ces besoins dans les plans locaux de développement et/ou d’investissement et de favoriser une prise en charge qualitative de ces besoins par :

 

  •   les fonds Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) des entreprises actives dans ces zones ;
  •  Lebudget des collectivités locales;
  •  les fonds issus du secteur extractif (pétrole,mines et gaz)à moyen et long terme. Trois grandes stratégies vont structurer le projet :
  •  Le partage et la complémentarité avec les réseaux d’allié.e.s incluant le secteurprivé pour la mobilisation sociale, politique et des ressources domestiques en faveur des droits et de la santé sexuels et reproductifs des adolescent.e.s et des jeunes (DSSRAJ) ;
  •  La réalisation d’un hackaton pour incuber des projets de mobilisation sociale, politique et/ou de ressources domestiques en faveur des DSSRAJ ;
  •  L’organisation d’un dîner de gala de mobilisation de ressources domestiques en faveur des DSSRAJ.

Date de début et date de fin du projet :

D’octobre 2019 à Décembre 2020 soit une durée de 15 mois.

 

Zone d’intervention :

Les régions de Kédougou, Saint louis, Thiès et la banlieue de Dakar.

^

Vision d’avenir

En 2030, grâce à la force mobilisatrice d’une société civile structurée et coordonnée travaillant au sein de structures de concertation multipartite réunissant l’Etat, les PTF, les collectivités locales, le secteur privé, les leaders locaux y compris religieux et les jeunes :

  • ⮚  les ressources fiscales et celles provenant de la responsabilité sociale des entreprises permettent de financer en partie ou totalement les programmes de DSSRAJ/PF ;

  • ⮚  l’Etat respecte ses engagements internationaux, régionaux et nationaux en faveur des DSSRAJ/PF en assurant la réalisation d’un environnement politique, légal, économique, financier, fiscal et socio-sanitaire favorable. Cet environnement garantit l’accès de tou.te.s les adolescent.e.s et jeunes sénégalais.e.s à des informations et services DSSRAJ/PF de qualité sur l’ensemble du territoire. Ceci en tenant compte des dynamiques et des changements socio-culturels tout au long de leur vie, afin d’améliorer le bien-être général des populations et assurer le développement du pays.

MISSION

Renforcer l’action collective des OSC à engager de nouveaux alliés principalement du secteur privé et à faire émerger une conscience citoyenne et politique pour orienter les financements domestiques vers les DSSRAJ.

EnglishFrenchLuxembourgish