CIFOP

Le Centre International de formation pratique

une structure de formation professionnelle mis en place par les Eclaireuses et Eclaireurs du Sénégal.

L’Enseignement technique et la Formation professionnelle, de par leurs finalités éducatives sont orientés vers l’insertion socio professionnelle et le développement du secteur économique. En effet, Ils sont inscrits dans l’optique d’une articulation formation/emploi. Par conséquent la Formation professionnelle et technique est considérée comme un moteur de développement économique et social, national et local.

Aujourd’hui, Plus d’un millier d’élèves âgés de dix-huit à vingt-sept ans s’inscrivent annuellement dans les cycles moyen et secondaire. Le très faible taux de réussite aux examens du BFEM et du Baccalauréat laisse entrevoir des déperditions scolaires considérables. Cette situation de fait pose la problématique de la scolarisation des enfants (garçons  et filles)  qui constitue un goulot d’étranglement pour certains parents qui vivant dans la précarité n’arrivent pas à supporter les coûts de scolarité de leurs progénitures. Conséquences : un grand nombre d’entre eux  finit après plusieurs années par abandonner l’école sans aucun savoir-faire. Ils se retrouvent ainsi dans la rue, et acquièrent, au contact de certaines connaissances hasardeuses, de nouveaux comportements contraires à leur éducation de base avec une atteinte parfois grave de leur moralité.

Aujourd’hui, parler du processus de développement de lutte contre la marginalisation et l’exclusion de cette frange de catégorie sociale, passe nécessairement par le créneau de la préparation, de la formation de ces jeunes au métier d’avenir d’autant que l’un des axes stratégiques de la politique de la formation professionnelle et technique du Sénégal est l’intégration de l’apprentissage dans le dispositif national. Cette volonté des pouvoirs publics, fondée sur le vœu d’une grande frange des acteurs économiques et sociaux du pays constitue une révolution dans le secteur de l’éducation et de la formation.

Le développement du pays  doit passer nécessairement par la disponibilité de ressources humaines qualifiées en quantité suffisante, qualifications devant se traduire en compétences (savoir-faire, connaissances et comportements) en phase avec la demande en main d’œuvre qualifiée.

Les entreprises, qui ne trouvent pas sur le marché du travail les profils répondant à leurs besoins, ne peuvent pas évoluer en rythme et en qualité de production. Ainsi une entreprise qui souhaite s’installer, élargir son activité, ouvrir un nouveau site de production, doit s’assurer dans un premier temps de la disponibilité des profils professionnels nécessaires à son extension.

C’est dans ce souci de récupération, d’insertion, de limitation de l’immigration clandestine de ces jeunes que le CIFOP offre aux jeunes filles et garçons la possibilité d’un choix parmi 10 métiers.

^

Description du projet et des actions

Le Centre International de formation pratique (CIFOP) est une structure de formation professionnelle mis en place par les Eclaireuses et Eclaireurs du Sénégal. Il permet aux jeunes (femmes et hommes) de suivre une formation qualifiante dans différents corps de métiers :

  • Ouvrages métalliques
  • La mécanique automobile
  • Le dessin bâtiment
  • La coupe couture
  • La menuiserie bois
  • La coiffure
  • L’agro-écologie
  • La poterie-céramique
  • Le MultiMedia
  • La plomberie sanitaire

Le centre participe aussi au renforcement des capacités entrepreneuriales et à l’accompagnement de la population et des organisations de la société civile dans diverses activités de développement. Le centre est situé dans une zone industrielle où sont installées deux grandes entreprises minières du Sénégal. Par ailleurs la demande en main d’œuvre qualifiée dans la localité est très forte.

Date de début et date de fin du projet :

Le CIFOP est en activité depuis 1986 et certifie chaque année des jeunes filles et garçons de façon continue

 

Zone d’intervention :

Le CIFOP se situe à Mboro dans le département de Tivaouane mais accueil des jeunes venant de partout

Bénéficiaires :

Pour le Volet classique : les jeunes âgés de 18 à 35 ans aptes physiquement ayant le niveau de la troisième secondaire

Pour le volet apprentissage : des enfants de niveau faible,  venant des écoles arabes ou coranique.

L’effectif de Cifop tourne autour de 240 apprenants 

Partenaires

  • L’ONGD
  • L’ONFP
  • 3FPT
  • AMICHI / APROSEM

Partenaires

 

BÂTIMENT

Mécanique Automobile

Ouvrages métalliques

Plomberie

photovoltaïque

COUTURE

Agroécologie

Menuiserie Bois

Multimedia

 

Coiffure

 

EnglishFrenchLuxembourgish